Visuel rubrique
DÉCOUVRIR LE SITE DE PRODUCTION

Un site centenaire

De l'acier au moulin à café

L'histoire industrielle de la marque Peugeot débute dans la région de Montbéliard en 1810. Cette année- là, les frères Peugeot transforment un moulin à grains en fonderie d'acier pour fournir en ressorts l'industrie horlogère qui règne dans la Franche-Comté. La production débute à Moulin sous Cratet à côté d'Hérimoncourt.

201

La Peugeot 201est la première voiture produite en grande série à Sochaux, dans des bâtiments construits pour l'occasion. Le site en produira près de 90000 de 1929 à 1937. Les bâtiments sont toujours là : ils accueillent aujourd’hui l’Emboutissage ou le Ferrage.

201 inaugure la numérotation à trois chiffres avec le zéro central, la signature des véhicules Peugeot à travers le monde. Le  premier chiffre indique la "famille" du véhicule, sa taille dans la gamme, le second, systématiquement un zéro, est le maillon qui relie le chiffre d’appartenance à une famille et le troisième chiffre qui indique la génération du modèle selon son apparition dans le temps. Depuis, la marque a créé le double zéro, inauguré par la Peugeot 1007, repris par 4007 et aujourd’hui par 3008.

402

En présentant ce véhicule en 1936, Peugeot devance ses concurrents avec un modèle très aérodynamique, aux phares abrités derrière la grille de calandre... On l'appellera le "fuseau Sochaux". Ce modèle sera produit jusqu'à l'occupation.

203

Première nouveauté Peugeot de l'après-guerre, 203 est dévoilée en 1948. C'est une voiture dont le projet est né pendant la guerre dans le plus grand secret.
203 est un véritable succès, premier symbole du renouveau de l'après-guerre.

403

403 est lancée en 1955. Sochaux compte alors 15.000 salariés. Un an plus tard, le premier ordinateur IBM fait son entrée dans l'usine pour gérer les approvisionnements.

404

En 1960, lorsqu’apparait  404, Sochaux produit 260.000 voitures par an et compte 23.000 salariés. La route nationale traverse encore l'usine d'ouest en est, et les bâtiments industriels sont répartis de chaque côté.  Cette route ne fera le tour du site qu’une dizaine d’années plus tard.
Les années 60 marquent le début de la réorganisation de la marque. Progressivement, Peugeot restructure sa production en confiant la fabrication de certaines pièces à des fournisseurs et en transférant certaines fabrications à d’autres sites, comme celui de Mulhouse. En 1968, apparait la 504 à Sochaux ; elle ne quittera le site franc-comtois qu’en 1985 !

505

505 apparaît en 1979 avec un moteur injection directe essence, et un toit ouvrant électrique en option. Sur la custode arrière, un autocollant « un constructeur sort ses griffes ». Le site compte 39.000 salariés en 1979, un record. A partir de cette année-là, les effectifs diminueront d’année en année : Sochaux transfère  de plus en plus de productions de sous-ensembles à des équipementiers, et la robotisation remplace des postes de travail hier difficiles.

605

En 1989, 605 rejoint 405 sur les lignes de production de Sochaux. Le constructeur affiche « sa volonté de voir grand » avec ce haut de gamme français. Sochaux lance tour à tour plusieurs ateliers conçues comme des cathédrales industrielles : Habillage Caisse, puis les ateliers Fonds et Laques. Ces ateliers sont gagnés sur la rivière, qui rejoint le canal pour l’occasion.

406

406 arrive en 1993, avec à l’Emboutissage une nouvelle génération d’équipement, la Presse Transfert à Ventouse, capable de sortir un côté de caisse en une seule pièce.

607

607 rejoint 406 en 2000, dans un Atelier de Montage flambant neuf. Les années 90 s’achèvent avec leurs lots de journées  de chômage technique.

307

Sochaux se consacre aux véhicules du milieu de gamme et à la plateforme 2 dès 2001. 307 Berline, SW et CC poussent le site à travailler la nuit et même les week-ends. Trois années de suite, Sochaux dépasse les 400.000 véhicules par an, et recrute plus de 3.500 salariés en CDI. La Fonderie et l’atelier de Garniture tirent leur révérence.

308

308 remplace 307 en 2007 et Peugeot reste fidèle à l’architecture haute qui a fait son succès, en marquant un énorme bond en avant en matière de qualité. La culture du site évolue : les cathédrales industrielles ne sont plus à la mode. Les surfaces d’atelier diminuent, la logistique est repensée. L’atelier d’habillage moteur se rapproche de son lieu de consommation, pour l’arrivée d’un nouveau modèle dans la gamme Peugeot : le Crossover 3008.

3008

La peugeot 3008 est un crossover compact, volumique et responsable. Elle présente une offre nouvelle et innovante, non seulement au sein de la gamme Peugeot, mais aussi sur l'ensemble du marché automobile actuel. Assemblée à Sochaux, elle tire son concept et ses prestations de tout le savoir-faire et de toutes les valeurs de la marque au Lion. Protectrice, multi-usage, la Peugeot 3008, crossover sous tous ses aspects, explore de nouveaux territoires atomobiles.

5008

Après 308 SW et le tout récent 3008, la 5008, d'une longueur de 4,53 m et d'une hauteur de 1,64 m, vient compléter, naturellement, l'offre de Peugeot dans le segment M1. Ce monospace compact 5/7 places constitue une offre déterminante qui vient renforcer la présence de Peugeot au sein du marché des véhicules familiaux. La 5008 représente la deuxième offensive Sochalienne de Peugeot, après le crossover 3008, dans le segment des véhicules hauts du M1.

DS5

La CITROËN DS5, tout premier véhicule de la marque aux chevrons fabriqué à Sochaux, constitue une nouvelle étape dans le développement de la ligne DS. Innovante et visionnaire, elle s’inscrit en parfaite cohérence avec la signature de marque CREATIVE TECHNOLOGIE et propose des partis pris encore plus affirmés en termes de style, d’architecture, de sensations et de raffinement. La CITROËN DS5, c’est le plaisir assumé de piloter une voiture d’exception, mais c’est aussi l’expression évidente et moderne du statut. Création originale et véritable innovation technologique, la CITROËN DS5 surprend et séduit.

Revivez l'expo du siècle qui s'est déroulé du 15 septembre au 15 novembre 2012, en suivant ce lien. Vous accéderez à la visite virtuelle, et retrouverez toutes les photos et tous les films qui ont fait la richesse de cette exposition.

Visite Virtuelle Expo 100 ans